Focus : Drywet, un collectif Bordelais aux projets ambitieux

Focus : Drywet, un collectif Bordelais aux projets ambitieux

drywet-banniere.png
 

DryWet est un collectif basé sur Bordeaux, dont le but est de promouvoir la musique électronique locale à travers des concepts innovants et de favoriser les échanges autour de cette culture. L’association a été créée il y a trois ans par trois amis DJ, producteurs et live performers qui voulaient voir le paysage musical évoluer et surtout partager leur passion.



C’est donc tout naturellement qu’ils ont commencé par organiser des soirées. Plutôt techno dans les bars, et résolument house, voire electro en club. Des événements de taille maîtrisée, qui leur permettent une grande liberté d’action. Ils ont donc investi les hauts lieux de la scène électronique Bordelaise : BT59, Bootleg, Void, Redgate, et fait venir des artistes comme Kwartz, Jusaï ou JoeFar. Le concept s’exporte, puisque des événements ont même été organisés à Toulouse.
 . 

momomo-photo.jpg


 

Leur deuxième pôle d’action vient d’un constat simple : la musique électronique se démocratise, mais personne ne comprend vraiment comment ça marche, et ceux qui s’y intéressent croulent vite sous les milliers de tutorielsprésents sur le net. De ce constat sont nées les rencontres électroniques : ateliers animés par des professionnels dans le but de créer des échanges autour de la production musicale. Composition, découverte des instruments, MAO, mix et mastering, communication, distribution : il y en a pour tous les niveaux et chacun peut venir découvrir gratuitement ces notions lors d’ateliers avec des intervenants du milieu. En effet ils ont accueilli des producteurs comme Costello de Boys Noize Records ou Loïs Plugged, professeur à la DJ art school, mais aussi des labels (Boxon Records, We Fine), ou des entreprises, telles que Ableton, les Darwiniens de Joué et leurs contrôleurs modulaires, ou Dualo et leur contrôleur ‘accordéon’ Du-Touch). Ces rencontres se déroulent depuis le début à l’IBOAT, mais également en extérieur, puisqu’elles ont investi le Hors-bord festival, ainsi que les jardins de Bordeaux lors du Bordeaux Open Air. Mais les hyperactifs de DryWet ne s'arrêtent pas là !



mawen-photo.jpg


Toujours dans le but de promouvoir la scène locale, ils ont créé en 2016 leur label associatif, et ont produit des artistes comme Olffman ou plus récemment Mawen, ainsi que les fidèles du collectif : momomo et mat brandski.


Vous pourrez les retrouver lors de la release party de leur cinquième sortie, qui aura lieu le 7 avril prochain au VOID.
 

Pour suivre l’actualité du collectif DryWet :
Abonnez vous à leur page Facebook.

Retrouvez les sur leur site internet.

 

2018 s’annonce encore comme une année riche en musique électronique à Bordeaux !
 

Quentin rédacteur YourDJ

 

yourdj-embleme-rond.jpg


Drywet YourDJ Bordeaux 
b2-copy.png

Nous soutenir

Ecouter

Choisis ta ville préférentielle

Data too long for column 'isp' at row 1