Focus : Festival Dernier Cri 2018

derniercri2018.jpg
 
Depuis sa première édition en 2015*, le Festival Dernier Cri, événement musical montpelliérain ne cesse de grandir et de se forger une réputation.

Du 27 Octobre au 10 Novembre prochain, Dernier Cri se déploie aux quatre coins de la ville et en fait la promesse : le public va danser, se divertir, s’extasier, se rassembler ! En bref, il y’en aura pour tout les goûts. De passionnés d’électro, aux néophytes de passages, le festival propose une programmation variée, éclectique et offre une expérience complète et transversale à son public au travers de soirées animées avec des DJ sets d’artistes locaux et internationaux, conférence thématique, projections cinéma ou encore master class.

L’ouverture du festival mettra en lumière de jeunes DJ’s issus de divers horizons qui s’affronteront lors de la soirée contest DJ I Love Techno le 27 Octobre à l’Institut Club, devant un prestigieux jury composé DJ P. Moore et le néo prodige parisien de la House, Leo Pol, qui se chargeront de sélectionner les meilleurs candidats qui auront la chance de se produire lors du festival I love Techno.

Le Mercredi 31 Octobre pour la soirée d’Halloween, munis de vos plus beaux accoutrements ou votre simple nonchalance naturelle, vous pourrez aller danser au rythme de la Techno industrielle au Rockstore, puisque Paula Temple sera aux manettes pour faire gronder la célèbre salle de concert montpelliéraine. La DJ berlinoise, pionnière de la scène Techno depuis 15 ans et dont la réputation ne cesse de grimper de par ses sets puissants et énergiques, sera précédée par une DJ plus exotique dénommée Yuki que les festivaliers d’I Love Techno et Dernier Cri ont pu découvrir l’an passé. La Japonaise avait en outre remporté le contest Dernier Cri lors de l’édition 2017, avec une techno aussi pointue que subtile, à l’image de son parcours atypique mêlant voyage et diversité culturelle entre France et Japon. (Interview YourDJ de Youki : https://www.yourdj.fr/article/interview-yuki/)

Un petit jour de répit, et les noctambules pourront se réjouir de ressortir avec la soirée du 2 Novembre qui mettra en scène un autre contest, mais cette fois dédié au live avec le Live Contest qui aura lieu à nouveau à l’Institut Club. Le contest sera ensuite suivi des performances de Djena, un DJ local aux influences Jazz/Hip-Hop et Leo Pol qui reviendra cette fois pour faire danser les mélomanes au son de la House percutante et rythmée dont il a le secret.

*Créé en 2014, première édition en 2015

 

Le lendemain, le Samedi 3 Novembre ce sont le bar le Blackout et les clubs l’Antirouille et le Dieze qui seront à l’honneur. Le Blackout accueillera un collectif local naissant « Modal » jusqu’à 1H, composé de quatre DJ’s aux influences diverses. Le collectif tente depuis sa création en 2017 de dynamiser la scène locale et faire émerger de jeunes talents qui ne demandent qu’à être découverts. Un choix sera de mise après ce before vitaminé, puisqu’il vous faudra trancher entre la soirée à l’Antirouille et celle du Dieze. La soirée à l’Antirouille mettra aux platines quatre mains féminines représentées par RA+RE (duo incarné par Aby et Melody) tandis que le Dieze se chargera d’accueillir la soirée « Garçon Sauvage » qui s’annonce pour le moins folklorique et ayant déjà fait ses preuves en terrain nocturne lyonnais au Sucre, avec comme DJ’s ce soir-là l’Homme Seul et les Sheitan Brothers.

Le Mercredi 6, Jeudi 7, Vendredi 8 Novembre seront les journées du festival, avec au menu conférence thématique, Master class, et projection-débat.

Ainsi, le 7 Novembre, l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier participera pour la deuxième année au festival avec «Open Day», un événement matinal totalement insolite, imaginé par des étudiants et professeurs d’ESBAMA : au menu, un réveil sonore vitaminé avec derrière les platines Ugo Masciave du collectif Campagne, Semiha et Matgorski Aka dj Toffee…

L’après-midi, au sein des locaux de l’école, vous pourrez attiser votre curiosité esthétique avec le documentaire « Modulations » (1998) de Laura Lee à partir de 14h. Un voyage thématique au cœur de l’univers de la musique électronique comme l’un des développements artistiques les plus frappants du vingtième siècle. La réalisatrice Lara Lee – en collaboration avec le critique musical Peter Shapiro – retourne aux pères fondateurs de la musique électronique (John Cage et Stockhausen) pour ensuite se plonger, via la musique disco des années 70, la Chicago house et la Detroit techno, dans un aperçu kaléidoscopique et stroboscopique avec une série d’extraits d’interviews de la scène rave et club à Tokyo, Berlin et San Francisco des années 90.

Le Jeudi 8 Novembre à la Panacée, une conférence-débat aura lieu sur le thème ciblé : « L’impact de l’arrivée des géants mondiaux du spectacle vivant dans le paysage culturel français » animée par quatre professionnels issus de corps de métiers différents (professeur chercheur, journaliste, directeur de programmation musicale, organisateur de festival). S’en suivra le soir même une projection au cinéma Le Diagonal avec le documentaire de Phlipp Jedicke intitulé « Shut up and play the piano » qui retrace le parcours du mystique virtuose canadien Chilly Gonzales.

Le Vendredi 9 Novembre sera une journée bien chargée du festival, avec le matin une masterclass consacrée cette année au Vjing en partenariat avec WSK, un collectif de 3 artistes œuvrant dans les arts visuels et numériques. Le soir, c’est le Comptoir du Disque, disquaire du quartier de l’écusson qui accueillera de 17h à 20h plusieurs DJ’s pour envoûter le public en préambule de la soirée au Nu-Bahia qui clôturera cette avant-dernière journée avec aux platines Louise Chen, la franco-taiwanaise et le fondateur de Dernier Cri Peck.

Enfin, le Samedi 10 Novembre sera le closing de cette aventure artistique avec la soirée au Dieze composée d’un joli trio de têtes d’affiches : Nunes, Traumer et Sonja Moonear qui se chargeront de finir en beauté le festival et prolonger encore peu plus le plaisir hédoniste des festivaliers.

Comme un point d’honneur au mouvement musical électronique qui ne cesse de croître depuis les origines de la Techno à Detroit et la naissance de la House à Chicago, ce festival automnal met en lumière toutes les valeurs défendues par la culture underground : le partage, une passion commune fédératrice, la mixité, et une identité culturelle affirmée.

Dernier cri est l’incarnation d’une idée originelle simple : celle de façonner un événement artistique sur plusieurs jours à même de pouvoir rassembler un public varié, satisfaire les exigences artistiques de chacun, promouvoir de nouveaux talents en quête d’ambitions et d’espoir, avec en ligne de mire une reconnaissance sur la scène actuelle.

Le Festival est en somme une agglomération de divers talents et de collaborations dans le domaine artistique, l’occasion de voir à l’œuvre un esprit de liberté et de fête durant 10 jours, de déambuler sous de fastes couleurs à l’heure où les feuilles des platanes commencent à truster le sol humide de l’automne.

Evenement Facebook : https://www.facebook.com/events/313266046106545/

Site Web : http://www.festival-derniercri.com/
 
Tim rédacteur YourDJ

yourdj-embleme-rond.jpg

 

Montpellier 
ae.png

Nous soutenir

Ecouter

Choisis ta ville préférentielle