Focus : Lunar Bar

Focus : Lunar Bar

lunar.jpg

On a testé le Lunar Bar en before, on s’est pris une claque.


C’était vendredi dernier, ça faisait longtemps qu’on voulait tester le nouveau bar House de Montpellier ! Mais après une fermeture subite puis une réouverture, on était comment dire… un peu refroidis !

Mais, il faisait légèrement froid le 1er février dernier, alors on s’est vite réchauffés. On a donné rendez-vous aux copains là-bas histoire de voir ce que c’était ce bar lunaire.


51502980-2490947067585422-4586514701164216320-n.jpg

« C’est vers St Guilhem » nous dit-on. Bêtes et disciplinés, nous descendons toute la rue. Point de Lunar à l’horizon. Heureusement que le GPS existe et heureusement notre source n’était pas trop mauvaise. En fait, on était juste à côté. Rue des Balances pour être exact.
Notre arrivée (un poil en retard) se fait aux alentours de 21h33. Petantes ! La porte s'ouvre. À notre droite des tables et des chaises, jusqu’ici rien de surprenant pour un bar. A notre gauche : des canapés, poufs, tables basses sur fond de peinture à motif « jungle », où sont déjà affalés nos potes qui étaient les mieux renseignés quant à l’adresse de l’établissement.
Il est désormais temps de s'installer. Quelqu’un me glisse à l’oreille que le service est au bar. Je râle un peu, « Oh mais il est tôt, y’a pas grand monde, il pourrait au moins nous servir à table (basse) », mais bon quand faut y aller faut y aller. Le bar est grand et la serveuse nous sert deux pintes, pour 11 balles. «Ah enfin une bonne surprise, pour une fois qu’on se fait pas dégommer par le prix des consos ça fait plaisir ». On retourne s'asseoir, et là je me demande où est passée le reste de ma team, je sors mon GSM et surprise ! Pas de réseau !
Je me relève et sors passer mon coup de fil. A la porte, l’agent de sécurité est charmant, et cela mérite d’être souligné car en centre ville, rares sont les videurs aussi cordiaux.

« Mais c’est pas du tout à St Guilhem ! » - Ah oui, on avait dit St Guilhem …

Appel terminé, savon passé. Je rentre et pour me faire pardonner, je décide de préparer l’arrivée des retardataires en leur offrant une assise confortable. Seulement, toutes les places sont prises, même en serrant ça ne passe pas. Paniquée (en vrai pas tant), je me dirige vers le bar en quête d’une solution. C’est ainsi que je rencontre le taulier, Loris, un gars agréable qui m’apporte volontiers son aide, j’ai maintenant deux poufs en plus. Je les place à notre table (toujours basse), ça ne passe pas. Branle-bas de combat, on décide de passer de l’autre côté de la force, enfin du bar et hop on déménage tout avec l’aide du gérant.
Et enfin tout le monde rentre ! La soirée peut commencer sur des tables mi-hautes.
Et d’ailleurs, on s’aperçoit qu’entre temps le bar s’est rempli, le son est plutôt pas mal et plus fort qu’à notre arrivée.


lunardj.jpg

On doit parler fort pour se comprendre, très fort. La déco, chaleureuse et chill du lieu cacherait-elle en fait un animal féroce ?
Plus les heures et les verres défilent, plus cette impression se confirme : l’ambiance ne fait que monter en puissance. Un petit tour s'impose de tables basses en tables hautes. On tombe sur des potes qu’on n’avait pas vu depuis longtemps, attirés par l’endroit comme des papillons de nuits un soir de pleine lune : « Mais Juju !!! Qu’est ce que tu fais là ?? Mais c’est fou de se voir ici ! ».
On danse même ! Car dans le fond du bar, face au Dj, un espace est dédié, pour se déhancher, taper du pied, ou sauter partout c’est comme on veut !
Et là, révélation ! Aurait-on trouvé notre before officiel pour nos soirées sauvages ? Il semblerait bien que oui…

Plénitude absolue, bon son dans les oreilles, il est 1h00 et tout s’arrête.

Bilan des courses : Certains sont partis avant la fin, certains se sont chauffés pour un « After Lunar », et pour les plus sensibles (et j’entends par sensibles ceux qui ont consommé à fond le potentiel du Lunar), la soirée s’arrêta là.

Qu’on aime ou qu’on n'aime pas, le Lunar Bar ne laisse de Mar … bre.
Nous, on a adoré !

Ouvrez l’oeil, on nous dit à l’oreillette que la programmation s’annonce folle : YourDJ / Facebook
 
Tiphaine rédactrice YourDJ

yourdj-embleme-rond.jpg
 

Montpellier 
b2-copy.png

Nous soutenir

Ecouter

Choisis ta ville préférentielle