LIRE // Bērengēre, présentation d’une artiste montante

LIRE // Bērengēre, présentation d’une artiste montante

be-renge-re-profil-1_1587399549.jpg

Salut Bērengēre !
On a remarqué que tu étais de plus en plus présente au sein de la scène électro toulousaine, avec pas mal de dates récentes. 
Chez YourDJ, on aime mettre en avant les petites pépites locales, alors parlons de toi, ton parcours, tes envies, ta musique :)

 

1 -  Pour commencer, peux-tu nous parler de ton rapport avec la musique?

J'ai fait un peu de piano quand j'étais enfant. Je n'ai pas poursuivi mais j'ai gardé certaines notions du solfège.
Ensuite à l'adolescence, je me suis mise à taper à la batterie pour accompagner les copains du Chapoly, notre école de musique. C'était notre période Rock old school et californien à la fois.
Plus tard, je me suis intéressée au Reggae dans ses différents styles. Déjà à l'époque, j'adorais faire écouter mes dernières trouvailles et faire danser les potes à nos premiers apéros.

 

2 - Comment et où as-tu découvert la musique électronique, et ton kiff pour le mixe?

J'ai toujours écouté la musique électronique dès mon plus jeune âge, avec mon père qui écoutait du Jean-Michel Jarre ou du Moby pour les plus classiques. Déjà à l'époque, j'adorais l'atmosphère que transmettait cette musique. Je me sentais voyager.
La musique a toujours eu un effet majestueux sur moi. Ça a toujours été une échappatoire dans laquelle je m'en allais rêver.

Originaire de Lyon, j'ai surtout découvert les soirées électro avec les Nuits Sonores au cours desquelles j'ai découvert beaucoup d'artistes. 
Mais effectivement, c'est en arrivant à Londres, début 2012 que je suis plongée dans cet univers. J'ai fait la rencontre des Filthy French, un duo de DJ parisiens avec qui je faisais beaucoup d'apéros autour des platines.
Puis à force de soirées et de festivals, j'ai compris le style de musique qui me faisait vraiment vibrer. Celui que je partageais restait toujours dans ce même univers Deep et Mélodique.
Ce style m'enivre et me plonge dans un autre monde. 

 

3 - Rien à voir mais quelle est ta série Netflix préférée?

Breaking bad. Cette série n'est pas toute récente et pourtant elle reste au-dessus de toutes les autres.
 

4 - As-tu déjà participé à des associations toulousaines?


J'ai rejoint les 17h46 en 2017 à mon arrivée à Toulouse. Avec ce collectif, j'ai découvert les nuits toulousaines et j'ai participé à la création du Pampa festival.
Nous ne partagions pas le même univers musical. Il était plus logique que je m'investisse dans des projets qui me ressemblent vraiment. Aujourd'hui je me ballade  selon les différentes propositions et je m'éclate.
Actuellement, il y a Electronique Immersion avec qui nous véhiculons le même message, PH7, un collectif que nous avons créé avec mes p'tits potes DJs, situés dans d'autres villes européennes et puis il y a d'autres projets qui mûrissent. Suite au prochain épisode...

 

5- As-tu déjà pensé à produire tes propres tracks?


Ah ! La fameuse question :)
Bien sûr, j'ai tout le matériel nécessaire à la maison et je travaille dessus. J'ai même eu tous les bons petits conseils de Max Tenrom, ce génie des percussions.
Le problème est que j'ai un boulot à côté qui me prend du temps et entre la vie sociale, le boulot, les soirées, les week-ends, il m'est difficile de m'y mettre concrètement. C'est très frustrant mais ça va arriver, j'y crois!

 

6- Quels sont tes projets futurs? 


J'espère que les dates qui ont été annulées ne seront que partie remise. 
Notamment, l’événement à Londres avec PH7 qui devait avoir lieu début mai mais aussi celui avec les copains de Tou Fckn Louz, une asso bienveillante et prometteuse avec lesquels un lien s'est créé et à qui je fais un petit clin d’œil car ils vont fêter leur 1 an ce dimanche 26 avril. 

Il y avait l’événement à L'autre ce samedi 25 avril aussi.
Pour se consoler, L'autre va m'ouvrir les portes du club, pour faire un livestream en direct sur Facebook à partir de 19h. 
Je suis vraiment ravie d'avoir ce grand privilège avec ce lieu si emblématique de la ville et de participer à ce concept, un peu à la berlinoise, plutôt inédit dans la région. 
De plus, en partenariat avec des beaux magazines locaux comme Clutch et YourDj mais aussi et surtout de collaborer avec la plateforme musicale Melodic Deep, un label basé à Amsterdam via lesquels beaucoup de ma track collection est inspirée.  
 

7- Quel est le track que tu préfères jouer en set pour le moment?


Cette question est très difficile. Il y en a tellement. Ça dépend du contexte et de l'ambiance. 
Puisqu'il faut choisir, j’ai eu un réel coup de cœur pour Hysteria d'Aalson en collaboration avec Teho et Ceas, sorti sur le label Labo T, fin 2019. (On parle d'ailleurs de Aalson juste ICI)
Aalson est un vrai prodige de la scène toulousaine avec qui j'ai eu la chance de partager 2 line up, une fois pour un événement Diazprod à l'Hôtel Dieu, puis pour la Technomotion avec Nolah début janvier qui s'est même finie par un B2B.

 

8 - Que peut-on te souhaiter pour la suite?


De continuer à partager cet univers, faire ressentir cette musique et collaborer avec toutes les personnes formidables avec qui je partage cette passion.

berengere.jpg



Publié le : 20/04/2020


 

Harold, rédacteur YourDJ

yourdj-embleme-rond.jpg

 

Toulouse 
b2-copy.png

Nous soutenir

Ecouter

Choisis ta ville préférentielle

Data too long for column 'isp' at row 1